Teaser Image

Nota Bene

la plateforme d'observation avancée de dixit.net

Echange avec Pierre Ledoux (Vendredi architecture et urbanisme) autour de l’opération du Guérandais à Saint Nazaire. Au-delà de la transformation singulière d’un bâtiment (un hôtel qui mute en ensemble de logements atypiques et gagne deux étages), il nous explique les particularités du processus de conception lié à l’intervention sur l’existant.

Quand le projet urbain s’inscrit dans un espace partiellement habité, mais engage une transformation en profondeur du tissu urbain, l’espace public est au cœur du processus. Patrick Henry, architecte, a été pendant 10 ans (2000–2010) le chef de projet de l’atelier de l’île de Nantes d’Alexandre Chemetoff. Il nous raconte comment un petit pavé béton de 10x10 a permis de constituer une trame d’espace public à la fois stable et souple sur l’île de Nantes.

Airbnb concentre les critiques, après avoir été l’exemple phare de l’économie du partage. Mais si l’on sort des discours convenus et des anathèmes, et que l’on analyse de façon détaillée le fonctionnement de cette plateforme, qu’apprend-t-on de son fonctionnement et quels sont ses effets sur la ville ? La façade léchée de son site web dissimule deux modèles de fonctionnement très différents, aux effets opposés sur la vie de nos villes.

Il faudrait que j’écrive un jour une nouvelle avec mon voisin mauricien comme héros. Non un roman même. Un moustachu au ventre aussi large que son sourire, toujours à traîner autour de son pickup à la vitre obstruée par un sac poubelle noir. Un jour je le déniche au bord d’un cimetière à faire des trous à la pioche avec ses maçons, juste à l’endroit où je suis censé refaire un bout de route, un parking, de l’éclairage et quelques aménagements pour faire bien. Il va faire une clôture. Évidemment...