Le blog de dixit.net

Toutes les publications de dixit.net, agence de conseil et d'innovation pour la transformation de la ville.

On connait le NIMBY ("Not In My Backyard", pas dans mon jardin), ce mouvement d'opposition des riverains qui accompagne (trop) souvent les projets urbains petits et grands. On connait moins le BIMBY ("Build In My Backyard", construis dans mon jardin) qui lui vise au contraire à favoriser une densification des espaces résidentiels en insérant de nouveaux logements en divisant des jardins trop grands. Ce procédé, initié en 2009 par Benoit Le Foll et David Miet, permet de développer de vraies alternatives à l'étalement urbain en mobilisant un foncier déjà urbanisé en lieu et place d'espaces agricoles. Explications.

Entretien avec Sébastien Duprat de Cycle Up, à la fois place de marché en ligne et structure de conseil spécialisée dans le réemploi des matériaux de construction. Peut-on construire la ville future avec les morceaux de celle d'hier ? Sans doute, mais en repensant les pratiques et en inventant de nouveaux modes de coopération entre les acteurs.

En cherchant à développer des alternatives concrètes à l’étalement urbain, l’urbanisme circulaire propose de repenser les processus de fabrication de la ville pour bâtir une ville flexible capable de s’adapter en continu à l’évolution des usages.

Echange avec Pierre Ledoux (Vendredi architecture et urbanisme) autour de l’opération du Guérandais à Saint Nazaire. Au-delà de la transformation singulière d’un bâtiment (un hôtel qui mute en ensemble de logements atypiques et gagne deux étages), il nous explique les particularités du processus de conception lié à l’intervention sur l’existant.

Une analyse des propositions de Donald Shoup (le pape américain du parking) pour transformer l’économie du stationnement, et la ville qui va avec.

Un concept français de chaussée urbaine démontable inspire les Sidewalk Labs de Google à Toronto.

Quand le projet urbain s’inscrit dans un espace partiellement habité, mais engage une transformation en profondeur du tissu urbain, l’espace public est au cœur du processus.

Et si demain la ville se reconstruisait en permanence sur elle-mĂŞme ?

Convertir la fabrique de la ville aux principes de l’économie circulaire : une alternative concrète à l’étalement urbain.