đŸŒĄïžÂ Passer le message

đŸŒĄïžÂ Passer le message
https://twitter.com/reveilecolo/status/1526106171211489282?s=21&t=70icF1h4IoUwGFJK6K4NyQ

Non, les dĂ©cideurs ne liront pas la synthĂšse des derniers rapports du GIEC qui leur est destinĂ©e. Car, soyons honnĂȘtes, ce document n’est pas si lisible que cela. C’est une synthĂšse (Ă  l’attention des dĂ©cideurs) d’un rĂ©sumĂ© (technique) d’une compilation des travaux scientifiques sur le climat (le rapport complet). Alors c’est un peu sec Ă©videmment, un peu techno et pas trĂšs illustrĂ©. Une lecture parfaite avant de se coucher, plus efficace que la camomille.

Mais ce message doit pourtant bien passer auprĂšs des dĂ©cideurs de tous poils. Bien peu d’entre eux remettent encore en cause l’existence des dĂ©rĂšglements du climat, mais leur connaissance des faits est souvent trop partielle, et le doute profite Ă  l’inaction. Alors les choix nĂ©cessaires patinent, s’oublient en compromis et sont victimes des « oui, mais  » qui peuplent les commissions d’arbitrage.

Alors, comment faire passer le message ? Certains chercheurs se sacrifient et prennent le temps de ne plus faire de science, pour mieux la faire passer. Il n’y a rien de vulgaire Ă  vulgariser, c’est mĂȘme vital quand il s’agit de climat. ValĂ©rie Masson-Delmotte Ɠuvre inlassablement pour rendre accessible le travail du GIEC, et elle le fait avec brio. Nous reproduisons ici avec son autorisation trois (longues) sĂ©ries de tweets qui rĂ©sument trĂšs lisiblement les conclusions des trois volets du 6e rapport du GIEC. C’est une saine lecture, et pas que pour les dĂ©cideurs.

Nous avons besoin de ces passeurs, cruellement. De ces scientifiques qui font un pas de cĂŽtĂ© et renoncent Ă  leur passion pour tirer la sonnette d’alarme. De journalistes qui passent plus de temps Ă  poser les bonnes questions qu’à Ă©chauffer les esprits en agitant de mauvaises rĂ©ponses. De professionnels qui font les dĂ©tours nĂ©cessaires pour expliquer les bouleversements en cours dans leur champ disciplinaire. Nous avons besoin de ces passeurs, pour Ă©clairer les dĂ©cideurs comme ceux qui subissent leur choix. C’est ce que l’on tente ici, modestement, en essayant de mieux cerner les questions qui se posent Ă  nos villes, et en donnant la parole Ă  celles et ceux qui cherchent des solutions.

Mais cela ne suffira pas, il nous manque plus que des arguments rationnels pour amorcer les redirections nĂ©cessaires. Nous avons aussi besoin d’imaginaires qui nous laissent entrevoir un futur dĂ©sirable, et d’esprits crĂ©atifs pour les esquisser. Aux femmes et aux hommes politiques de faire Ă©merger sur ces terreaux fertiles une vision partagĂ©e qui permette d’avancer, enfin.

On a du boulot.

— Sylvain Grisot (Twitter / Linkedin)

PS : On vous attend pour notre prochain webinaire vendredi 3 juin de 13 à 14h avec Aurélie Delage et Anaïs Collet, coordinatrices de l'étude "Exode urbain : impacts de la pandémie de COVID-19 sur les mobilités résidentielles" commanditée par le PUCA et Réseau Rural. (S'inscrire)

Voici la synthÚse en 3 épisodes du 6e rapport d'évaluation du rapport du GIEC que nous propose Valérie Masson-Delmotte sous la forme d'un fil de tweets reproduits ici de façon plus lisible :

GIEC S6E1 : Les bases physiques du changement climatique
Voici le premier Ă©pisode de la synthĂšse du 6e rapport d’évaluation du rapport du GIEC que nous propose ValĂ©rie Masson-Delmotte sous la forme d’un fil de tweets reproduits ici de façon plus lisible. Les autres Ă©pisodes sont ici : Merci Ă  elle pour ce travail ! Bonjour! Voici une prĂ©sentation pour le

GIEC S6E2 : Impacts, adaptation et vulnérabilités vis-vis du changement climatique
Voici le second Ă©pisode de la synthĂšse du 6e rapport d’évaluation du rapport du GIEC que nous propose ValĂ©rie Masson-Delmotte sous la forme d’un fil de tweets reproduits ici de façon plus lisible. Les autres Ă©pisodes sont ici : Merci Ă  elle pour ce travail ! Bonjour! Voici une prĂ©sentation pour les
GIEC S6E3 : L’attĂ©nuation du changement climatique
Voici le troisiĂšme Ă©pisode de la synthĂšse du 6e rapport d’évaluation du rapport du GIEC que nous propose ValĂ©rie Masson-Delmotte sous la forme d’un fil de tweets reproduits ici de façon plus lisible. Les autres Ă©pisodes sont ici : GIEC S6E1 : Les bases physiques du changement climatiqueVoici le prem


📆 Du 28 juin au 1er juillet auront lieu les 23Ăšmes Rencontres Internationales en Urbanisme Ă  Bordeaux ! Elles sont organisĂ©es par l'APERAU et vous pourrez y croiser Sylvain. (S'inscrire)

💌 Newsletter. Envie de carto ? C'est deux fois par mois que Le Plan nous fait dĂ©couvrir un sujet, comme les ilots de chaleur urbains ou les donnĂ©es satellites des combats, via la magie des cartes et des donnĂ©es ! (Le Plan)

🔃 RĂ©versibilitĂ©. Un Ă©tat des lieux plutĂŽt complet de la rĂ©versibilitĂ© des bĂątiments construits actuellement : on y croise Anne DĂ©mians et son bĂątiment strasbourgeois Black Swan, mais aussi l’agence Canal Archi qui a travaillĂ© en profondeur sur le sujet. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ici notre entretien avec Patrick Rubin. Un beau challenge pas si nouveau pour les architectes. (Tema.archi)

🌍 Globe. Cartographie des endroits qui vont devenir inhabitables (canicules, inondations, sĂ©cheresse...), avec une vision 3D en forme de globe. C’est bien fait, mais assez angoissant. (Morgenpost)

📖 Ville fĂ©ministe, notes de terrain, de Leslie Kern (Ă©ditions remue-mĂ©nage, 2022) Lisez bien le titre : autant vous dire que quelqu’un chez dixit Ă©tait la cible parfaite pour cet ouvrage ! Qui en plus, est super. Parler fĂ©minisme par le prisme de la gĂ©ographie et de l’urbanisme, c’est parlĂ© de la rue, des espaces publiques, des manifestations, des bĂ©bĂ©s, des corps, mais aussi d’amitiĂ©s, de sĂ©ries tĂ©lĂ©visĂ©es et de toilettes. De tout en fait. Et c’est ce que rĂ©ussit Ă  faire avec brio Leslie Kern, professeure de gĂ©ographie au Canada : aborder des sujets universels et largement documentĂ©s en partant de sa propre histoire et de ses observations sur le terrain.

C’est gĂ©nĂ©ralement une mĂšre sans handicap et mariĂ©e avec un emploi de col rose ou de col blanc qu’on imagine bĂ©nĂ©ficier d’un urbanisme attentif au genre. Or, cette femme reprĂ©sente une minoritĂ© dans la plupart des villes actuelles, ce qui suggĂšre que les besoins d’un grand nombre de femmes ne seront pas comblĂ©s grĂące Ă  la transversalisation du genre.

dixit.net est une agence de conseil et de recherche urbaine. Tous les mercredis, nous décryptons les grands enjeux de la ville et de ses transitions. Si vous la lisez pour la premiÚre fois, c'est le moment de vous abonner à cette newsletter.

Subscribe to dixit.net

Sign up now to get access to the library of members-only issues.
Jamie Larson
Subscribe