đŸ« Passer ses vacances Ă  l'Ă©cole ?

đŸ« Passer ses vacances Ă  l'Ă©cole ?
Photo by Kimberly Farmer / Unsplash

Nous passons trop souvent devant la ville sans la regarder, alors qu’elle a tellement de potentiels. La rĂ©ponse aux besoins nouveaux semble pourtant nĂ©cessiter quasi systĂ©matiquement la construction d’un bĂątiment neuf, si possible au milieu des champs. Mais la ville frugale est celle qui sait Ă©viter de construire quand c’est possible, en repĂ©rant les temps de vie disponibles en son sein pour rĂ©pondre aux besoins des urbains. Mieux amĂ©nager les temps pour mĂ©nager les espaces nĂ©cessite de regarder la ville autrement et d’inventer de nouveaux modes d’organisation pour les mobiliser.

À la recherche des pionniers de cette intensification des usages de l’existant (la premiĂšre boucle de l’urbanisme circulaire) nous avons croisĂ© les parents d’élĂšves d’une Ă©cole en apparence ordinaire dont la dĂ©marche est inspirante. Quand l’annĂ©e scolaire s’achĂšve, l’école ne ferme pas pour rester vide pendant l’étĂ© : elle se transforme en gĂźte touristique. Les parents d’élĂšves sont trĂšs mobilisĂ©s, mais surtout rĂ©solus Ă  affronter la complexitĂ© d’une organisation hors norme. On imagine sans difficultĂ© les concerts de « oui, mais » qui ont dĂ» accueillir l’idĂ©e Ă  sa naissance. De la peur de la dĂ©gradation Ă  l’éternelle question des assurances, il y avait sans doute mille raisons de continuer Ă  faire comme avant. Ils ont ignorĂ© les Cassandres, contournĂ© les problĂšmes et cela marche depuis 25 ans. Cela marche pour leur Ă©cole, qui bĂ©nĂ©ficie de travaux d’entretien rĂ©guliers grĂące Ă  ces revenus annexes. Cela marche pour eux, puisqu’ils peuvent rĂ©duire leurs frais de scolaritĂ©. Mais cela marche aussi pour leur territoire qui accueille de nouveaux estivants sans imposer la construction de nouveaux logements destinĂ©s Ă  rester vides tout le reste de l’annĂ©e.

Alors Ă©videmment, toutes nos Ă©coles n’ont pas vocation Ă  se transformer en gĂźte touristique quand l’étĂ© arrive. MĂȘme si c’était le cas, ce ne serait qu’un bout de solution bien insuffisant pour rĂ©pondre aux enjeux du siĂšcle. Mais c’est un bel exemple du changement de regard posĂ© sur la ville pour repĂ©rer dans ses plis les opportunitĂ©s, et de notre capacitĂ© Ă  inventer des organisations pour tisser la ville frugale. Quand on s’en donne la peine.

— Sylvain

PS : Vous connaissez d’autres dĂ©marches inspirantes de ce type ? Envoyez-nous des contacts en rĂ©pondant simplement Ă  ce message.

image.png

Récit · Passer ses vacances à l'école ?

DĂ©velopper la ville sans l’étaler ne passe pas que par des interventions lourdes. RĂ©pondre Ă  plus de besoins urbains sans construire est aussi possible en intensifiant les usages de l’existant. Nous avons suivi la piste de pionniers qui transforment tous les Ă©tĂ©s leur Ă©cole en gĂźte touristique.


Ouverture · Lire, écouter, rencontrer, voir...

📅 Agenda / replay.

  • Venez dĂ©couvrir un projet de reconversion d’une friche commerciale Ă  Falaise et Ă©changer (en ligne) autour des approches circulaires de l’architecture et de la ville, jeudi 11 mars Ă  14h30. (Chantier Commun)
  • Sylvain est intervenu dans l’émission Le Temps du dĂ©bat animĂ©e par Emmanuel Laurentin consacrĂ©e aux “Les grands projets d'amĂ©nagement du territoire”. (France Culture)

đŸŽ™ïž Podcast. La ville, une question de taille ? Un bel entretien de la librairie Le Genre Urbain avec Thierry Paquot autour (notamment) de son ouvrage D comme dĂ©mesure : la bonne taille des villes. (Paroles urbaines)

📖 A Lire. Mikrodystopies est un recueil de petites histoires de 280 caractĂšres, une trainĂ©e de tweets venus du futur et de l’imagination de François Houste, l’auteur de la newsletter Courts-Circuits. Certaines anecdotes font sourire, mais d'autres sont plus effrayantes, comme ces spots publicitaires qui sortiraient de notre bouche Ă  chaque discussion. (C&F Ă©ditions)

🏡 AmĂ©nager les territoires de l'aprĂšs. Le PUCA prolonge son analyse des publications liĂ©es Ă  la pandĂ©mie par une synthĂšse dĂ©diĂ©e aux questions territoriales. L’occasion de commencer Ă  faire le tri entre les impressions, les faits, les envie et les analyses :

« D’abord beaucoup d’hypothĂšses et fantasmes existent sur des manifestations de l’exode urbain, mais peu d’études consolidĂ©es (en dehors du cas parisien) alimentent cette hypothĂšse. DeuxiĂšmement, un rĂ©Ă©quilibrage dĂ©mographique des mĂ©tropoles vers les petites et moyennes villes ne peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un fait certain, encore moins gĂ©nĂ©ralisable. » (PUCA)

🚘 Fun et pĂ©dagogique. Un dessin animĂ© particuliĂšrement bien pensĂ© autour des questions d’étalement urbain, par les canadiens de Vivre en Ville. Une histoire dĂ©jĂ  un peu ancienne mais qui n’a malheureusement pas pris une ride.

dixit.net est une agence de conseil et de recherche urbaine. Tous les mercredis, nous décryptons dans notre newsletter les grands enjeux de la ville et de ses transitions. Si vous la lisez pour la premiÚre fois, c'est le moment de s'abonner à cette newsletter.

x

💌 Retrouvez notre infolettre sur la ville et ses transitions !