🌊 Quand la métropole déborde

🌊 Quand la métropole déborde
Photo by Marcus Woodbridge / Unsplash

Il n'y a pas qu'aux États-Unis que la démocratie a besoin d’être défendue. En France aussi le fonctionnement de nos institutions a besoin d’être repensé pour réduire la fracture entre elles et citoyens. Les dernières élections municipales étaient une magnifique occasion pour enfin porter le débat au-delà de la seule échelle communale et pour dialoguer à propos des territoires vécus : les intercommunalités. Une occasion manquée, mais pas à cause de la pandémie : la faute à un scrutin indirect qui a concentré une fois de trop les débats sur la seule place du village.

Ne nous y trompons pas, cette question de mode de scrutin n’est pas qu’institutionnelle, elle structure nos territoires. Regarder leur développement à la mauvaise échelle, c’est prendre des lunettes floues pour les comprendre et penser des politiques publiques inexorablement découplées des réalités. C’est particulièrement important pour les politiques urbaines. On réalise encore trop de plans locaux d’urbanisme à l’échelle de la commune en laissant à de timides SCoT le soin de coordonner des stratégies locales élaborées chacune dans leur coin. C'est particulièrement grave autour des métropoles où les tensions sont fortes, ou quand des transitions importantes doivent être engagées, comme aujourd'hui avec cette bifurcation vers la sobriété foncière qu'il reste à amorcer.

Alors revenons aux faits avec, cette semaine, l'analyse des dynamiques d'étalement autour d'une métropole qui m'est chère - Nantes - et qui n'a pas à rougir de ses politiques urbaines. Là comme ailleurs, la métropole administrative ne correspond pas à la métropole vécue. Rien de bien grave en soi, mais les dynamiques de consommation de sols révèlent une concurrence territoriale latente entre une métropole (administrative) vertueuse mais qui peine à loger ses familles, et sa proche périphérie qui sacrifie son sol pour les attirer. Alors oui, réformons les modes de scrutins, mais sans espérer dénicher enfin cette organisation institutionnelle parfaite qui mettrait de l'ordre dans le pudding territorial. Le débat démocratique doit s'ouvrir à l'échelle du territoire vécu, pour se donner un cap collectif compatible avec les enjeux du siècle naissant et trouver les moyens de l'atteindre. C'est la responsabilité des élus mais aussi des citoyens de sortir des débats de clocher pour repenser nos territoires.

— Sylvain

image.png

Analyse · Quand la métropole déborde

Et si nos métropoles administratives n’étaient pas à l’échelle des enjeux métropolitains ? Alors que la lutte contre l’étalement urbain est un objectif des documents d’urbanisme depuis deux décennies, la dynamique d’artificialisation des sols autour des métropoles questionne l’efficacité des cadres réglementaires existants. Cet article analyse la situation dans l’aire urbaine nantaise en y questionnant les effets du périmètre de Nantes Métropole en matière d’artificialisation des sols.

Un article de l'Atlas social de la métropole nantaise, à lire ici :


Ailleurs · Lire, écouter, voir...

💌Newsletter. N'hésitez pas à suivre la newsletter mensuelle de l'Agence d'Urbanisme de Brest : vous y retrouverez leurs actualités, mais aussi une veille qualifiée sur des sujets économiques, sociaux et évidemment urbains. Très riche.

đź“Ł Intervention. Retrouvez le replay de l'audition de Sylvain au Conseil Economique, Social et Environnemental sur l'urbanisme circulaire, dans le cadre de la redynamisation des centres-villes et des centres-bourgs.

2021-01-10 10.47.56.png

📚 A lire. Carnets de New York de Paolo Cognetti (Stock 2020). Quoi de mieux pour découvrir une ville que de s’y perdre ? Paolo Cognetti fait partie de ces gens qui sont - comme certains d’entre nous - adeptes des terminus :

Voilà des années que je poursuis mon exploration des marges de New York en prenant le métro et en sortant à n’importe quelle station perdue en bout de ligne. C’est un désir de voir jusqu’où il est possible d’aller, dans cette ville qui renferme une infinité de mondes, et si vraiment quelque part on en voit la fin, à quoi elle ressemble.

Mais c’est toujours la même ville qu’il fréquente : New York. Année après année il en parcourt les rue bien au-delà du centre de Manhattan et de ses buildings. Il en parcourt les rues et les textes, puisque ce petit ouvrage est aussi un récit de voyage dans la littérature new-yorkaise. A lire à défaut d’y aller.

🥨 Jalousie. Alors que l’intervention publique sur le petit commerce commence à peine à se développer en France avec la création de foncières dédiées, le modèle est déjà très largement répandu en Allemagne. Face à l’hémorragie des centres-villes, la Fédération allemande des villes et des communes recommande le rachat de secteurs entiers par la puissance publique. Un moyen efficace pour répondre à un enjeu qui dépasse la seule question commerciale et touche tout le socle de la ville, des rez-de-chaussée à l’espace public. A Neubrandenburg, la coopération entre public et privé est un succès :

Dans les années 1990, on a fait l’erreur classique de laisser se construire des centres commerciaux en périphérie. Mais on s’est rendu compte qu’une petite ville ne pouvait être polycentrique. Et nous avons réagi avec succès pour maintenir une fréquentation suffisante dans la vieille ville. Je rêve de voir la bibliothèque ouverte en permanence et devenir non seulement un lieu de lecture, mais aussi de rencontres et de services aux citoyens.

— Silvio Witt, Maire de Neubrandenburg.

A retrouver dans cet article du Monde.

🤭 Aventure.

dixit.net est une agence de conseil et de recherche urbaine. Tous les mercredis, nous décryptons dans notre newsletter les grands enjeux de la ville et de ses transitions. Si vous la lisez pour la première fois, c'est le moment de s'abonner à cette newsletter.